mardi 27 septembre 2011

Coup de coeur : Bref sur canal +, jubilatoire!

Pour casser un peu la monotonie des posts coup de gueule et que vous ne croyez pas que je suis un éternel insatisfait, aujourd'hui je vous propose un de mes derniers coups de coeur télévisuels, Bref, que vous êtes déjà certainement nombreux à connaitre, mais pour les autres, il est temps de vous y mettre.

Bref se passe de commentaire, c'est court, incisif, bien écrit et plein d'esprit. Comment ne pas se reconnaître, tout au moins en partie, dans ces portraits de notre vie quotidienne parfaitement imprégnés de notre époque Web 2.0. Les acteurs sont bons, le rythme rapide et survolté, la fin est toujours trop vite arrivée.

Bref j'adore ce programme court et je viens de me faire une séance de rattrapage durant laquelle j'ai visionné tous les épisodes diffusés jusqu'à aujourd'hui et je vous invite à faire de même pour vous offrir une bonne petite tranche de rire à la sauce auto-dérision.

Retrouvez Bref sur le Grand Journal de Canal+ présenté par Michel denisot ou sur le site Web de canal+ : Bref sur Canal+

Un petit aperçu : Bref j'ai eu un job!

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Coup de gueule sur le Vélib! Une facture salée et un service client zéro pointé!

J'ai récemment loué un vélib pour la journée en me disant qu'il serait agréable de profiter des beaux jours en pédalant dans Paris. Ce n'est pas la 1ère fois que cela m'arrive et j'ai l'habitude de faire des sauts de puce en vélib, de manière à toujours le rendre avant 30 minutes et que mon trajet soit donc gratuit.

Ce que j'aime avec le Vélib :
- On évite les transports en commun souvent bondés
- On prend le temps de flâner et de regarder Paris (provincial et fier de l'être)
- C'est bien moins cher qu'un taxi
- C'est plus rapide et moins fatiguant qu'à pied

Ce que je n'ai jamais aimé avec le Vélib :
- Le temps perdu à prendre son abonnement un jour ou une semaine
- Les stations où il n'y a pas un seul vélo
- Les stations où il n'y a pas une place libre pour rendre son vélo
- Le poids du vélo

Une liste plus/moins plutôt bien équilibrée jusqu'à ma dernière location, où l'un des moins est carrément devenu un gigantesque point noir qui risque bien de m'avoir rendu Véliphobe!

Effectivement il y a 10 jours, je devais me rendre à un diner en sortant d'un rdv de travail. Comme il n'y avait que 2 kilomètres entre les 2, je me suis dit que le Vélib était adapté, sauf que ce que je n'avais pas prévu :
- c'est qu'il me serait totalement impossible de rendre mon vélib dans aucune des 3 stations à proximité du lieu de mon diner,
- et qu'après avoir perdu 1 heure et quart sans trouver de place,
- avoir appelé la hotline avec qui je suis resté en ligne pendant 15 minutes avant qu'on ne me raccroche au nez
- de guerre lasse avoir accroché le vélo à une grille en bas de chez mes amis
- rendu le vélo en fin de soirée, car je n'allais pas après mon heure et quart de retard du aux difficultés de stationnement avoir encore l'impolitesse d'abandonner mes hôtes pour vérifier si oui ou non il y avait des places disponibles.
- avoir été débité de 36€50 pour 8 heures d'utilisation, sauf que je n'ai roulé que 5 kilomètres en tout!

Vous comprendrez que je trouve la facture un peu salée, d'autant que si cette société faisait correctement son travail (et conformément à leur communication), des équipes se chargeraient de ramener des vélos là où il en manque en récupérant des vélos là où il y en a trop, je n'aurais pas eu à gaspiller près d'une heure et demi pour ne pas pouvoir rendre mon vélo.

36€ de facture Vélib : À ce prix là, j'aurais pu prendre au moins 3 taxis en laissant à chaque fois un bon pourboire, j'aurais pris moins de risques, respiré moins de CO2, eu moins chaud et surtout je serais arrivé à l'heure chez mes amis.

Avant qu'on ne me raccroche au nez, ce que j'aurais appris de ma discussion avec la hotline, c'est que si des équipes s'occupent de déplacer des vélos, ils ne travaillent pas en soirée et moins encore le week-end. C'est purement et simplement honteux! Pour moi c'est un manquement au service proposé et vu ma facture, on pourrait également apparenter cela à de la vente forcée.

Bref, je trouve que Vélib, qui sait en temps réel où il reste des places et donc où il n'y en a plus, pourrait essayer de remédier à cette situation... Mais vu ce qu'ils se mettent dans la poche grâce à ce manquement, c'est à se demander si tout cela n'est pas fait exprès.

Et le pire, c'est leur site Internet où le bulletin de réclamation bugue au moment où on valide et où l'on réalise alors qu'on vient de perdre 1 heure à le remplir et qu'après cette "Kernel error" il faut tout recommencer à zéro.

Mais j'ai demandé à être remboursé et je ne suis pas prêt à lâcher l'affaire, vous connaissez mon obstination, et je vous tiendrais informé des suites données à mon affaire!

lundi 19 septembre 2011

DSK sur TF1, Sarkozy en Lybie, Primaires socialistes et crise financière européenne

Décidément c'est une rentrée chargé et difficile pour nos politiques, nos banques et donc bien sur pour nous les pions!

Sarkozy fait la course tout seul à droite, le centre brille comme toujours par son absence, les socialistes font la guéguerre pour les primaires, DSK s'explique sans convaincre, Marine le Pen disparait de l'actualité et Mélenchon vit son week-end annuel de célébrité à la fête de l'Huma. Sacré programme, non?

Commençons par le feuilleton de l'été : l'affaire DSK
Libéré de fraiche date, l'ex patron du FMI est de retour en France et il était l'invité de Claire Chazal hier soir sur TF1. Perso et quitte à en décevoir beaucoup, je l'ai trouvé pas mal et n'en déplaise à tous ceux qui avaient déjà préparé leurs commentaires avant de voir l'interview, je l'ai trouvé plutôt juste. Mais là n'est pas la question. Ce qui me bouffe par dessus tout, c'est justement tout ceux qui n'attendaient que cette occasion pour continuer à tirer sur l'ambulance, en oubliant que le bonhomme a été relaxé!
Certes au civil, Nafissatou et sa clique d'avocats (avides de pognons comme tout avocat US qui se respecte) vont essayer de soutirer des dommages et intérêts, mais la Justice, elle, a conclu que le dossier n'était pas convainquant. Point final!
Non je pense que quoi qu'il ait dit ou fait pendant son interview, il se serait fait casser de toutes parts... comme ça a été le cas. Larmoyant, ils auraient crié à la comédie, abattu, que le chien est mort, combatif, qu'il fallait le faire piquer, etc.

La primaire PS : Vive le débat consensuel
On est tous d'accord, on le dit mais pas trop car il faut se différencier, car finalement on est pas du tout d'accord, parce qu'on ne peut objectivement pas être sur la même longueur d'ondes que ses adversaires. Et pourtant!? C'est finalement tout le principe d'une primaire au sein d'un appareil politique qui montre ses limites. Soit on se confronte, on avance des idées différentes et c'est la cacophonie au sein du parti dont on ne peut plus synthétiser les idées et les positions; soit tout le monde est d'accord et on se demande pourquoi on organise un débat.

Pendant ce temps, le même jour : Sarkozy se prend pour de Gaulle en Libye
Le général doit se retourner dans sa tombe en se voyant singé de la sorte. Enfin je pense que ça devait être beaucoup plus convainquant pour les aveugles et mal-voyants, car les gabarits de l'original et de la copie ne se ressemblent pas et de Gaulle, à l'instar de Brando, avait compris tout le poids d'une immobilité contrôlée, tandis que Sarkozy sans le son ferait plus penser à une adaptation pour la télé des aventures de oui-oui.

Et le centre?
Comme toujours totalement absent, certainement en train de refaire le monde au comptoir avec des petits ballons de rouge. Dommage s'il y avait bien une élection où les pisse-tièdes avaient leur chance, c'était en 2012, mais à condition de se remuer un peu et à choisir leur camp, ou du moins d'exclure ceux qui ne le sont pas. Appartiennent-ils encore à la majorité présidentielle? Mystère! Vont-ils présenter un candidat? Mystère! Qui pourrait être leur candidat? Mystère!

Le NPA?
...tut tut tut... le numéro que vos avez demandé n'est plus attribué!

Et sinon l'Europe dans tout ça?
Si j'ai bien compris, ça va mal, un peu comme les banques, la bourse, l'emploi ou le fonctionnement de la justice dans l'affaire du Médiator ou du financement des partis politiques français par les chefs d'état africain.
La Grèce est malade et même la SPA n'est pas loin d'avouer qu'il vaudrait mieux la piquer pour qu'elle ne souffre pas trop et surtout qu'elle ne morde pas les autres états. Mais si on avoue qu'elle a la rage, est-ce qu'on avoue pas à demi mot que la contagion a pu s'étendre à l'Italie, à l'Espagne, au Portugal et pourquoi pas à la France et au Royaume-Uni.
Et si on les vire de la zone euro, pourquoi ne pas nous aussi sortir de cette monnaie unique? On appelerait ça une monnaie commune... Sauf qu'on a des dettes en euro. Difficile question à résoudre. C'est con DSK aurait pu, si ce n'est nous aider, du moins nous expliquer et nous présenter des options, mais es seules questions qu'on lui pose on trait à sa libido, qui est, on s'en doute, bien plus importante que la santé économique de notre pays.

La Bourse et les banques?
Oh comme d'hab'! Les traders et les banques gagnent du pognon en jouant contre leur équipe, heureusement quand ils en perdent, le contribuable est toujours content de raquer! Ce qui compte, c'est que le marché bouge dans un sens ou dans l'autre, de facturer des lignes et quand ça dégringole comme ça, hormis pour les épargnants et certains chefs d'entreprise consciencieux, c'est la fête à neuneu, les meilleures journées de l'année.

Le Mediator?
On change de juge parce qu'encore une fois l'important ce n'est pas la justice et les indemnisations , mais les apparences générales et les comptes en banque de ceux pour qui pognon vaut plus que la vie d'autrui. Sans oublier les prochaines élections. Le trou de la sécu? On s'en fout, on va faire baisser les indemnisations et idéalement le nombre de personnes à indemniser et le tour est joué... C'est comme pour le chômage, vive les statistiques!

samedi 3 septembre 2011

Assurance Habitation AXA, priez pour ne pas devoir la faire fonctionner!

L'assurance habitation est une obligation pour tout locataire d'appartement ou de maison, mais également pour les propriétaires. Nous sommes donc tous contraint  de souscrire une police d'assurance habitation et il vaut mieux bien comparer les contrats et les garanties proposées avant de faire son choix et de signer avec telle ou telle compagnie.

Personnellement j'ai opté pour l'assurance habitation AXA que j'ai souscrite via mon courtier mutuelle et je dois concéder que j'ai certainement mal fait mon choix. Les critères que j'ai pris en compte au moment de souscrire se sont limités au montant des indemnisations et au prix annuel de ma police d'assurances. Grosse erreur de ma part.

En effet, nous venons d'être victimes d'une inondation suite à de très fortes pluies et je peux vous assurer que pour se faire assister et indemniser, AXA assurances, c'est vraiment la croix et la bannière.

Le sinistre s'est produit en fin d'après-midi et dès que nous l'avons constaté nous avons contacté notre courtier qui nous a transmis les numéros à contacter chez AXA. Les 2 premiers en sa possession n'était plus valide et ni lui ni nous n'en avions été avertis. Donc il nous aura fallu 1 bonne heure pour réussir à joindre quelqu'un au département assistance, qui lors du premier appel nous a appris que le département sinistre n'était joignable qu'entre 9 heures et 18 heures, donc pas de 24/24, ce qui est un peu surprenant voir choquant pour un service d'assurance. Si nous en étions resté là, la personne que nous avons eu au téléphone se serait contentée de nous donner le numéro de téléphone du département sinistre et c'est tout.

Mais quand son chez soi est inondé, que ses affaires nagent dans 3 centimètres d'eau, matelas compris, on a envie d'obtenir un peu plus d'assistance de la compagnie que l'on paye tous les mois. On voudrait savoir qui va éponger, qui va nettoyer tout ce bazar, si l'on peut sortir tout ce qui est trempé afin que l'humidité ne s'imprègne pas durablement, etc. Sauf que l'on ne sait pas ce à quoi on peut toucher avant le passage de l'expert... Et chose incroyable, le service Assistance est incapable de vous donner la moindre information à ce sujet et vous invite seulement à attendre le lendemain et l'ouverture du service Sinistre!!! Inadmissible! C'est après avoir longuement insisté sur la raison d'être du service assistance et de leurs attributions, que la fille au bout du fil m'a dit qu'en cas de besoin ou d'urgence, il pouvait nous reloger à l'hotel. Offre qu'elle ne m'aurait jamais faite sauf mon insistance, alors que dès le départ je lui avais appris que notre chambre était inhabitable.

À contre coeur, elle s'est alors mis en quête d'un hôtel où nous pourrions passer la nuit, sans m'informer de ce à quoi nous avions contractuellement droit. 10 minutes après, elle avait fait une réservation dans un hotel. J'ai alors cherché l'hôtel sur Internet et découvert qu'il se trouvait à l'autre bout de la ville et qu'il s'agissait d'un hôtel ultra basique pour ne pas dire glauque avec une chambre à 50€ la nuit. Intrigué par cette proposition au rabais, sachant que j'assure une grande maison pour un tarif mensuel supérieure au prix de la chambre pour la nuit, j'ai rappelé et fini par découvrir que nous disposions d'environ 60€ par nuit et par personne à reloger, soit d'un budget de 160€. J'ai alors pris les choses en main au motif que l'hôtel était bien trop éloigné de notre domicile et surtout minable. J'ai alors du contacter moi-même un autre hotel, cette fois de standing, m'assurer de ses disponibilités, rappeler la fille, etc. Sachant que pour la joindre, il m'a fallu attendre environ 15 minutes et que j'ai du renouveler mon appel 3 fois. J'ai donc encore perdu 1 heure grâce à son incompétence.

Le lendemain,j 'ai appelé le service Sinistre qui n'a cessé de renvoyer la balle vers l'assureur de mon propriétaire et au bout de 15 appels auprès du service, de mon courtier et de celui de mon propriétaire, catégorique sur la procédure à suivre, ils ont enfin consenti à m'envoyer un expert plus d'une semaine après le dégât des eaux, période pendant laquelle j'ai été contraint de tout laisser tel quel. Bonjour la puanteur dans la maison! Beaucoup de choses qui auraient pu être sauvées en intervenant rapidement se sont retrouvées complètement foutues. Merci AXA! Au final, comme je partais en vacances et qu'ils étaient visiblement hors de question de m'indemniser pour mes billets d'avion, j'ai du me résoudre à partir en laissant tout tel quel et fort heureusement j'avais un ami qui pouvait être présent le jour du passage de l'expert.

L'expert s'est déplacé et dans ses premières constatations, tous les préjudices ont été minimisés, il refusait de couvrir certains dégâts, et j'ai du batailler pour lui faire entendre raison. 1 mois après le sinistre, je n'ai toujours pas été indemnisé, alors que j'ai du racheter en urgence un ordinateur avant de partir en vacances. 3 personnes différentes m'avaient d'ailleurs assuré que je serais indemnisé pour l'ordinateur à la valeur neuf d'achat mais ce n'est qu'à mon retour que l'expert m'a appris que je ne serais indemnisé qu'à hauteur de la valeur neuve d'un équipement comparable, soit une perte sèche de 400 euros par rapport à la valeur neuve. Mais indemnisation encore virtuelle à l'heure où j'écris ces lignes car je n'ai pas touché le moindre centime.

J'ai également appris qu'au lieu d'une franchise de 180€ pour dégâts des eaux, le sinistre a été requalifié et que j'aurais à supporter une franchise de 380€. Ce qui fait environ 800€ de perte sèche sans compter les différentes décotes appliquées. Une véritable honte, merci AXA!

Donc aujourd'hui vous devinez à quel point je suis remonté contre AXA et combien j'ai l'impression de m'être fait avoir! Si vous aussi vous avez rencontré des problèmes similaires pour vous faire indemniser un dégât des eaux par votre assurance habitation, je vous invite à laisser votre témoignage dans les commentaires.

Illustration © http://www.entreprise-nettoyage-batisse.com

vendredi 2 septembre 2011

C'est la rentrée, DSK est libre, Bettencourt éclabousse toujours et 2012 approche!

Il était temps de reprendre le clavier! Mais je dois avouer qu'il fut bon de passer un été un peu déconnecté de mon ordinateur. Imaginez... j'ai même passé 15 jours sans aucune connexion Internet, ce qui ne m'était pas arrivé depuis plusieurs années. À bien y réfléchir, un comble du luxe, d'autant qu'à la même période je n'ai pas regardé une seule fois les infos qui me parvenaient par bribes vagues alors que je séjournais à l'étranger dans un pays non anglophone et quelque peu coupé du monde.

Bref, j'ai ouï dire des émeutes anglaises et de leurs tenants et aboutissants, j'ai suivi de loin les évolutions de l'affaire DSK, mais d'une oreille distraite et surtout je me suis reposé et convaincu qu'on ne vivait pas plus mal que ça d'être coupé de l'actualité.

Mais comme les meilleures choses ont une fin, ne serait-ce que pour pouvoir recommencer, me voici de retour à mes pénates et à mon bureau. Alors qu'est qui me chiffonne ou me chagrine dans l'actualité?
Plein de choses! Les mauvaises habitudes reviennent au galop ;)

DSK est enfin libre de récupérer son passeport et sa liberté de circulation, même si le procès au civil lui pend toujours au nez. Combien lui aura coûté cette histoire et ce procès, l'histoire ne le dit pas, mais gageons que la réponse est chère dans un pays où si la justice ne s'achète pas, une bonne défense coûte nécessairement les yeux de la tête. Pourvu qu'on en arrive pas là en France! Tant que les avocats n'auront pas le droit de travailler uniquement aux success fees et de faire de la pub à la télé, nous aurons encore un peu de tranquilité sans craindre que l'on nous fasse un procès pour un oui ou pour non et qui risquerait, coupable ou innocent de nous mettre sur la paille.
Une chose est sure, DSK ne sera pas notre futur président, ses ambitions politiques sont rangées au placard pour longtemps, du moins pour un rôle de 1er plan. Simple dérapage conjugal exploité de main de maitresse ou complot ourdi par des ennemis, on ne le saura peut-être jamais.

Une juge dé-saisie qui accuse Sarkozy d'avoir empoché des enveloppe de liquide pour sa campagne 2007 chez Liliane "Milliard" Bettancourt provoque un raz de marée médiatique aussitôt étouffé dans l’œuf par le camp du président. Des témoins qui se rétractent ou qui contredisent les allégations qu'on leur attribue, pas de doute le climat français est nauséabond. Des amis arguent que Sarkozy ne se présentera pas en 2012. Certes il n'est pas officiellement candidat, mais j'ai du mal à croire qu'il va lâcher le grisbi aussi facilement. À voir si à la veille de se déclarer, il reste toujours aussi bas dans les sondages, la perspective d'une cuisante défaite annoncée pourrait peut-être réfréner ses ardeurs électorales. Je n'y crois pas trop, mais on va dire que je croise les doigts quand même pour ne pas être obligé de voter Hollande (le moins pire de tous).
Car si Sarko ne se présente pas, qui à droite bénéficie d'une légitimité suffisante et d'un embryon de chances d'être élu? Pas grand monde! Juppé à la rigueur (expression qui lui colle comme un gant), Borloo disparu du PAF? Fillon le pas totalement fidèle? Ou un des seconds rôles du gouvernement au garde à vous derrière la ligne présidentielle qui ne bénéficierait donc d'aucune crédibilité supplémentaire? Coppé, Barouin (je blague), Guéant (aussi)...
Bref à mon humble avis, les perspectives pour 2012 ne sont ni bonnes ni excitantes ni rassurantes pour l'avenir de notre beau pays.

Une mention spéciale pour la polémique de l'EPR dont les travaux n'auraient pas été fait dans les règles de l'art et qui surtout présentent de potentiels risques pour la future exploitation de cette centrale nucléaire.

L'Autorité de sûreté nucléaire a épinglé EDF sur les méthodes de construction du futur EPR de Flamanville. Polémique balayé du revers de la main par un ministre, comme la mouche du coche, au prétexte qu'on ne peut pas juger d'une construction avant qu'elle soit achevée! Honte à lui d'avancer une telle parade quand n'importe quel architecte vous dira que sur de mauvaises fondations, on ne bâtit rien de solide! Mais bon l'EPR est construit par Martin Bouygues, un bon copain de notre président...


Et bonne rentrée à tous!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...