vendredi 23 janvier 2009

Série d'overdoses à l'héroïne : une nouvelle mode ?

Les journaux du moment consacrent des articles et des dossiers sur une épidémie de surdoses d'héroïne.
Les faits : De l'héroïne coupée au xanax, qui démultiplierait dangereusement ses effets, cause de nombreuses overdoses en Ile de France : une trentaine en quelques jours.

Pas de doute, c'est inquiétant, cette drogue déjà complètement merdique, créant dépendance physique et psychique, est mélangée à du xanax par les dealers afin de maximiser leurs profits. De vendeurs de mort, ils deviennent vendeurs de mort rapide.

Maintenant je reste plus dubitatif sur les médias qui tirent immédiatement des conclusions un peu faciles : Il y aurait une nouvelle mode à l'héroïne, une sorte de démocratisation de cette défonce.
BFM TV commente : Autrefois les utilisateurs d'héroïnes y arrivaient par l'usage de cannabis et de cocaïne, maintenant les 15-25 ans sont touchés par ce phénomène.
Cette citation est une citation "à peu près" mais elle est assez symptomatique :
- Cette drogue a, selon moi, malheureusement toujours touché les jeunes (peut-être moins les 15-20 ans, mais n'oublions pas les années 70...)
- En revanche, je trouve gravissime cet amalgame entre drogues douces et drogues dures : le pétard n'est pas un déclencheur, du moins pas plus que l'alcool, que la première cigarette, que d'avoir des parents qui fument ou que de voir des magasins vendre des cigarettes dans les rues.

Et je crois que c'est ce dangereux mélange, visant à diaboliser la fumette, que l'on doit peut-être considérer comme le grand responsable de cette situation.
Forcément, si fumer des pétards et se shooter, c'est la même chose, comme ont tendance à le dire les médias en ce moment, emboitant ainsi le pas à certains politiques, il est évident que les jeunes ne vont plus bien discerner les dangers bien différents relatifs à la consommation de ces drogues.

mercredi 21 janvier 2009

20 janvier en France et aux USA

Alors que les États-Unis d'Amérique investissent Barack Obama 44e président de leur histoire, ce qui à mes yeux apporte une touche d'espoir à cette année 2009 aux perspectives déjà bien sombres, le symbole même de la démocratie française aka Assemblée Nationale est mis à mal par son président (celui de l'AN, pas Sarkozy).
En gros, alors qu'aux USA la démocratie progresse sans conteste, puisqu'un homme noir accède enfin à la fonction suprême alors qu'il y a moins d'un siècle il n'aurait pu participer à cette élection même comme simple électeur, en France dans le berceau de la République, les élus du peuple sont snobés par le président de l'hémicycle, qui n'est dès lors plus le protecteur de sa charge.
Inquiétant, non ?

vendredi 9 janvier 2009

Arrêtez de nous faire pleurer avec Sami Naceri !!!

Sami Naceri a quasiment tranché la gorge hier du nouveau petit ami de son ex-compagne...
Selon BFM TV, il pourrait bien avoir des problèmes... C'est drôle, j'ai l'impression d'avoir déjà entendu ça et pas qu'une seule fois.
Mais que fait la justice, une démonstration de son fonctionnement à 2 vitesses ?
N'importe quel autre type se serait déjà trouvé en prison à purger une "bonne" peine pour les précédentes conneries de Sami Naceri. Lui, non.
De deux choses l'une, soit il a un excellent avocat, ce qui est surement le cas (ça aide de pouvoir payer ou plutôt d'être connu : les avocats sont plus motivés à profiter de votre "gloire" pour faire mousser leur réputation), soit la justice reconnait des circonstances atténuantes pour le statut de star.
Perso je trouve que c'est la honte, allez ensuite expliquer aux jeunes des cités qu'il faut qu'ils se conduisent correctement ou que sinon ils en paieront "les pots cassés" en prison.
On s'insurge des récidivistes quand ce sont des violeurs, mais quand ce sont des stars, ça fait les choux gras de l'actualité et ça parait presque normal.
Mais collez-le en prison, sa prochaine connerie, ce sera quoi ?
Et arrêtez avec les "le pauvre, il se sort pas de ses histoires de drogues, d'alcool..." ; il faut surtout qu'il arrête de se croire tout permis et intouchable.
Il existe des lois et des peines pour ceux qui les enfreignent, appliquez-les !

mardi 6 janvier 2009

Auto-entrepreneur, Sarkozy 10 points !

Parce qu'il ne faut jamais tirer sur l'ambulance et qu'il est de bon ton de reconnaitre les qualités comme les défauts, je ne pouvais pas ne pas saluer, ce qui est pour moi, l'une des réformes majeures de la présidence Sarkozy, à savoir la création du statut d'auto-entrepreneur.

Bravo monsieur le Président !

Nous l'attendions depuis deux décennies et vous l'avez fait, la France va peut-être enfin combler son retard en ce qui concerne la création d'entreprise, et surtout, donner de meilleures chances de réussite à ses courageux entrepreneurs.

Il reste encore à communiquer un peu mieux autour de cette réforme, pour la faire mieux connaitre et mieux comprendre des potentiels intéressés, qui, en période de crise et de recrudescence du chômage, seront certainement nombreux à tenter leur chance.

Réforme de l'audiovisuel public, encore...

Hier soir, les chaines du service public ont appliqué la réforme voulue par le président de la république Nicolas Sarkozy, à savoir, ne plus diffuser de pub après 20h.
On se demande vraiment pourquoi l'Élysée s'est entêté à bouleverser l'équilibre précaire de France Télévision, alors que la planète connait sa plus importante crise financière depuis 1929. (qui plus est, globale !)

Sans revenir sur l'idée en elle-même, le timing ne pouvait pas être plus mauvais, les français, déjà soumis à rude épreuve, n'avaient pas besoin de payer plus. Car in fine, c'est nous qui allons mettre la main au portefeuille, d'une manière ou d'une autre.
Et dans une période où on se serre la ceinture, même pour "bouffer", ce n'est décidément pas une bonne idée.
Oser aller remettre en question un équilibre financier, dont dépendent tellement d'emplois revient à "jouer avec le feu" et ne semble pouvoir trouver aucune justification valable.
Un président sérieux aurait au moins différé cette réforme qui n'était absolument pas prioritaire pendant "une année où chaque euro compte".
Comment ne pas considérer cette décision comme un caprice présidentiel ?

De même pour la nomination du président de France Television, en quoi le président de la république est-il qualifié à choisir unilatéralement celui ou celle qui prendra les rênes de notre service public audiovisuel ?
À mon avis, on frise le conflit d'intérêt et on remet en question le principe, pourtant si cher à notre pays, de la liberté d'expression !
France Télévision va t-elle devenir le nouvel organe de communication de l'Élysée ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...