vendredi 19 novembre 2010

Restaurant Le Village, Villa Royal : Cher et prétentieux!

Aujourd'hui un petit billet consacré au restaurant Le Village dans la très sympathique Villa Royale, à 2 pas de la Madeleine et de Chanel, où j'ai déjeuné hier.

La décoration et les finitions sont soignées, une clientèle chic occupe toutes les tables au RDC comme au 1er, me laissant espérer un agréable déjeuner.

Alors que nous patientons en terrasse en attendant que notre table se libère, on nous amène la carte pour nous permettre de faire notre choix et de passer plus vite commande.

Première réaction : La carte est appétante, variée et propose des plats assez classiques... à des prix exorbitants... On comprend tout de suite qu'il faut payer l'adresse et la déco. Jusque là rien de gênant, on est venus en connaissance de cause...
Mais c'est vrai que pour un somme toute quelconque restaurant de déjeuner d'affaire ou de snacking pour accro du shopping, le cheeseburger à 28€ ou le chateaubriand béarnaise à 32€ peuvent malgré tout paraître assez chers.

De mon côté, je commande un chateaubriand et un coca, mes amis un tartare et un cheeseburger, un autre coca et de l'eau.
2 minutes plus tard, les boissons arrivent, cocas servis au verre et 1/4 d'eau minérale Evian apporté d'autorité, alors que mon amie n'avait pas spécifiquement demandé de l'eau minérale. Je goûte mon soda, verdict : infect! Visiblement ils remplissent les verres à partir d'une bouteille en plastique éventée ou pire d'un coca "reconstitué" façon restauration rapide et mal dosé. Premier point noir!
J'oserais même demander au garçon s'il s'agit d'un vrai coca, question pour laquelle j'obtiendrais pour toute réponse un laconique "oui", là où j'espérais que le serveur s'inquiète de savoir s'il y avait un problème, si le coca n'était pas bon ou éventé. Mais non, j'ai commandé, on m'a servi, le reste ne les concerne pas.

Arrivent enfin nos plats : là pas d'économie de bout de chandelle, chaque aliment à son assiette ou son ramequin dédié, comme si le "directeur artistique" des lieux n'avait pas connaissance de l'exiguïté des tables, notamment de notre petite table ronde où ils n'ont pas hésité à installer 3 personnes.
 À noter que la hauteur d'assise des chaises est particulièrement peu commode pour manger élégamment, et ce malgré une assise confortable qui colle bien à l'ambiance feutrée des lieux.

Mon chateaubriand est étrangement présenté et découpé, la béarnaise faite maison selon le serveur est servie froide et mon plat est accompagné d'un ramequin de haricots verts baignant dans le beurre et légèrement salé au sel de Guérande.
Impressions gustatives : Ma viande, demandé saignante, est servie presque à point et manque cruellement de goût, fort heureusement, j'ai la béarnaise pour y remédier et une salière récalcitrante emplie d'un sel fin insipide.
Le tartare est lui bien présenté, mais le cheeseburger maison de mon ami ressemble à ces sandwich que l'on achète surgelé et que l'on peut réchauffer chez soi en 2 minutes au micro-ondes. Petite consolation, ses frites sont assez bonnes, mais peut-être industrielles... En tous les cas, elles sont bien cuites, dorées et croustillantes.
Bref j'avale sans grande conviction mon bout de viande qui innonde mon assiette de sang, mes amis leurs plats respectifs et nous décidons de ne pas tenter les desserts, nous contentons d'un simple café, tout à fait correct.
Nous demandons l'addition et quittons les lieux, moi me promettant en mon for intérieur de ne plus jamais revenir et d'écrire très vite ce billet, dont je vous livre ci-dessous la conclusion.

Mon avis sur le restaurant Le Village, villa Royale :
Inadmissible, je n'ai vraiment pas eu l'impression d'en avoir pour mon argent, plutôt celle de me faire tondre comme un mouton : la qualité de la cuisine n'est pas à la hauteur du cadre ni de la déco et moins encore des prix pratiqués.

lundi 8 novembre 2010

Bouillon de culture, un autre regard sur la sexualité!

C'est ma femme qui me l'a fait découvrir et je dois avouer que le titre du billet, forcément un peu racoleur -je suis un pénis- , m'a incité à lire la suite pour voir si le texte tenait ses promesses.
Et si ce billet existe aujourd'hui à la Une de "Mon avis sur Tout", c'est que la réponse est "oui"!

C'est l'histoire d'une blogueuse qui nous racontait des tranches de vie sexuelle dans un style là aussi forcément pas politiquement correct, mais avec un grand talent de plume et d'observation et avec, n'en déplaise à ses quelques détracteurs, beaucoup d'humour.

Alors je ne vous en dis pas plus et je vous invite à aller découvrir ce blog sur les inrocks!

http://blogs.lesinrocks.com/bouillondeluxure/2010/09/04/je-suis-un-penis/

Image d'illustration © Insert Subliminal Message Here
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...