samedi 11 décembre 2010

Condamnation des policiers à de la prison ferme, normal!

Hier le tribunal de Bobigny a condamné 7 policiers à des peines de 6 mois à 1 an de prison ferme, les reconnaissant coupables de mensonges pour avoir accusé à tort un homme d'avoir volontairement percuté un agent lors d'une interpellation. Ce jugement a aussitôt  déclenché un mouvement de protestation  et une manifestation des forces de police, tout en provoquant bon nombre de réactions indignées, notamment des syndicats de police et de Brice Hortefeux.
Le ministre de l'intérieur a déclaré que ce jugement "peut légitimement apparaître, aux yeux des forces de sécurité,  comme disproportionné", tandis que Patrice Ribeiro, le secrétaire général de Synergie-Officiers condamnait "un acte politique et syndical" dicté par l'aile gauche du syndicat de la magistrature, dominant au tribunal de Bobigny, dont les décisions de justice sont très souvent qualifiées de laxiste.

Le citoyen que je suis, pourtant de droite même, s'il ne se reconnait pas dans le pouvoir en place, ne saurait pourtant se ranger à leur avis et, bien au contraire, je partage l'opinion de la gauche qui réclame "des sanctions immédiates contre  ceux qui viennent de mettre en cause publiquement la justice alors qu'ils sont  dépositaires de l'autorité publique"Il me semble effectivement intolérable que ces policiers aient utilisé leurs véhicules de fonction toutes sirènes hurlantes pour manifester leur mécontentement.
Et je suis toujours choqué de voir les syndicats de police se ranger systématiquement derrière leurs camarades et ce, quels que soient les faits qui leur sont reprochés, ou encore, invoquer d'autres responsabilités, là où ils devraient prendre les leurs. Ne parlons même pas de l'attitude inexcusable du ministre qui se permet de mettre en cause la justice.

Car rappelons les faits qui sont graves : Ces policiers ont fait de fausses dépositions pour faire condamner un autre homme à de la prison, et son passé douteux, pour lequel il avait déjà à priori "payé" puisqu'il était en liberté, lui aurait forcément coûté très cher. Ces policiers se sont ligués contre lui en se servant de leur position d'agents de la force de l'ordre, ce qui est pour moi 100% impardonnable. Ne pas condamner sévèrement cet acte aurait été un très mauvais signal à envoyer à la police et plus largement au pays tout entier, qui pourrait finir par croire que le pouvoir donne tous les droits.

Non, le pouvoir donne avant tout des responsabilités, quel que soit le niveau où on l'exerce, et il faut les assumer ou changer de carrière. En aucun cas, on ne doit tolérer que des policiers puissent utiliser leur statut, qui plus est en collusion, pour faire indument condamner un suspect, la France n'est pas la Russie! Rappelons que si le prévenu avait été condamné et qu'il avait finalement réussi à prouver son innocence, ce sont les magistrats qui se seraient retrouvés en première ligne.

Cela étant dit, il convient cependant d'écouter le message envoyé par la police qui accuse le tribunal de Bobigny de remettre en liberté trop facilement des individus dangereux et nuisibles. Mais c'est un autre débat et les sanctions ne doivent pas être comparées. Celles visant les policiers dans cette affaire sont justes et légitimes, certaines relaxes peuvent ne pas l'être, mais il faut arrêter de tout amalgamer.

Il serait bon de cultiver un peu plus l'exemplarité des plus hautes sphères vers les échelons inférieurs et notre société aurait certainement de meilleurs repères et je pense que ce devrait être le "la" envoyé par le président, relayé par ses ministres, ses fonctionnaires et ainsi de suite. Malheureusement cette notion d'exemplarité semble bien loin d'être une priorité pour ceux qui nous gouvernent.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

He oui derrière un uniforme se cache des hommes avec leur qualité et des défauts. Le problème avec la police c'est qu’ils ont beaucoup de défauts. Eh oui et surtout celui de la mauvaise fois. qu'ils soient condamnés c'est normal, mais qui 'ils soient couverts pas un ministre lui même condamné, alors la ça dépasse tout entendement. Mais ça montre le vrais visage de ce ministre qui est près à couvrir toutes les fautes des policiers, qui soit dit en passant, ont eu carte blanche depuis le passage de sarkozy comme ministre de l'intérieur. Et le fameux plan Vigipirate leur donne tous les droits!!!!

Georges (75) a dit…

C'est quand même hallucinant d'avoir Hortefeux, condamné 2 fois, notamment pour des propos racistes, comme ministre de l'intérieur. Fut un temps, où il aurait été démissionné illico par le président, où l'assemblée l'aurait hué... Mais là non, tout le monde ferme sa gueule, c'est normal, Vive le systrème Sarkozy!!!
Je suis totalement d'accord avec vous, le terme d'exemplarité n'a plus aucun sens avec le pouvoir en place!

Anonyme a dit…

la victime a surement du recourir a l'aide d'un avocat, si c'est bien le cas quelqu'un a t'il son nom voir son numéro de téléphone? merci d'avance.
je suis aussi victime de violences et de faux de la part de policiers nationaux mais le procureur a classé ma plainte sans suite a 2 reprises et a détruit les videos de surveillance. je recherche donc l'aide d'un avocat spécialiste qui s'y connait extrémement bien dans ce domaine. merci

bendepuget(arobase)hotmail.com

"Alecse" a dit…

Je ne connais pas son nom mais je pense que tu dois assez facilement pouvoir retrouver l'information en te renseignant auprès du greffe du tribunal où a été jugée l'affaire. Ou en faisant une recherche sur les images des JT ayant traité le sujet.

Enregistrer un commentaire

MAST vous donne la parole, c'est l'occasion de donner votre avis, alors profitez-en!
NB : Les messages grossiers, orduriers, injurieux, diffamatoires, spam, etc. seront directement supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...