mardi 15 février 2011

Année du Mexique, Cassez, Sarkozy et Calderon


La France a décidé de consacrer l'année du Mexique à Florence Cassez, cette française qui purge une peine de 60 ans de prison dans les geôles mexicaines pour enlèvement, séquestration, délinquance organisée et possession d'armes à feu et qui n'a toujours pas réussi à faire entendre son innocence. Suite à cette annonce de Nicolas Sarkozy, le Mexique, via son ambassadeur à Paris a laissé entendre, ou plus exactement menacé de ne pas participer aux festivités.

Il convient alors d'envisager le problème sous 2 angles distincts :

1° Florence Cassez est-elle réellement innocente?
Beaucoup de preuves et témoignages l'accablent mais ses avocats ont néanmoins réussi à établir que de nombreux points de l'enquête et de la procédure n'ont pas été menés comme il se doit, mais totalement à charge.
Il en reste que Florence Cassez vivait bel et bien avec un preneur d'otages et que le Mexique ne rigole pas avec ce type de délits qui sclérosent totalement le pays et sont une menace pour son capital touristique. Pouvait-elle ignorer l'activité de son amant? Pouvait-elle parler si elle savait? Que dire des accusations d'anciennes victimes qui disent l'avoir eu comme geôlière?
Car si Florence Cassez est coupable, la grogne française et le support de l'opinion et des médias sont hors de propos...

2° La France doit-elle rester ferme et continuer à demander le transfert de la prisonnière dans une prison française, voir une nouvelle révision de son procès en espérant qu'elle soit enfin innocentée?
Si Florence est innocente, il est évident que notre position doit être ferme, d'autant que la France se fout littéralement de l'année du Mexique... ou pour nuancer ce propos, je m'en fous et je pense que nous avons bien d'autres chats à fouetter. Je suis sur que d'autres pays seraient ravis d'avoir nos honneurs... Car n'oublions pas, que si les français ne sont pas les 1ers touristes en nombre au Mexique, ils représentent malgré tout une certaine manne financière et l'on ne peut pas dire que la réciproque soit vrai. Nous accueillons chaque année des milliers de touristes mexicains, mais rien de comparable avec le flux touristique français au Mexique. Aussi je pense que le rapport de force est assez inégal, ce qui ne veut pas dire qu'il faille aller au clash... n'oublions pas nos intérêts commerciaux sur place et l'oeil inquiet des français du mexique qui ne veulent pas être montrés du doigt, encore moins fustigés.

En conclusion, comme l'a dit aujourd'hui Nicolas Sarkozy, il ne faut pas perdre son sang froid, mais il ne s'agit pas non plus de laisser passer cette occasion de faire pression sur les hautes autorités mexicaines afin qu'elles accordent un peu plus d'intérêt au sort de notre compatriote, si tant est qu'elle soit innocente.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

MAST vous donne la parole, c'est l'occasion de donner votre avis, alors profitez-en!
NB : Les messages grossiers, orduriers, injurieux, diffamatoires, spam, etc. seront directement supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...