lundi 18 avril 2011

Et si le spam et les virus tuaient Facebook?

Facebook, il y a ceux qui ne jurent que par ça et qui y publient leurs moindres humeurs, parfois photo à l'appui, ceux qui étaient plutôt contre mais qui s'y sont mis car "c'est incontournable" et les réfractaires qui pour rien au monde ne s'y mettraient.

Et puis il y a ceux qui utilisent Facebook mais qui ont bridé leur compte et son accès, ceux qui voudraient le faire mais qui ne savent pas comment s'y prendre, ceux qui pensent même à quitter le réseau à l'instar des nouveaux révolutionnaires du Web 2.0 qui ont crié "FUCK FACEBOOK" et qui se sont désinscrits.

Cette attitude rebelle peut étonner, notamment tous ceux qui ne sauraient plus se passer du réseau, au point d'oublier qu'on a presque tous vécu sans jusqu'en 2007, année de la grande déferlante Facebook!
Pourtant après les différents scandales et polémiques sur ce que Facebook fait ou ne fait pas avec nos infos personnelles, ce que des personnes mal intentionnées peuvent faire, comprendre, provoquer en accédant à des images ou des commentaires non protégés et l'émergence du "buzz word" e-réputation et de ses amis personal branding, e-portrait et cie, on se rend compte que ceux qui se désinscrivent ou qui brident la mule au maximum sont loin d'être des exceptions.

Or depuis quelques temps, la maladie qui a rongé "hotmail" s'attaque maintenant à Facebook : Le spamming, le fishing et le worming ou en français, publicité non désirée, tentative d'ameçonnage ou de contamination par des virus. Au départ, nous recevions de temps en temps des messages ou des commentaires sur nos murs tellement étranges que nous devinions qu'ils n'étaient pas le fait de l'ami supposé nous l'avoir envoyé.

Mais aujourd'hui, depuis que Facebook a fusionné la messagerie et sa messagerie instantanée, on commence à recevoir des messages d'amis nous exposant à de potentielles contaminations, à l'exemple de ce petit message reçu ce jour de 2 amis différents :
"Salut alexandre Je viens de decouvrir que vous etiez un de mes spectateurs profil haut, vous pouvez trouver votre exemplaire a http://goo.gl/w5UgP"

Quelles conclusions?
Ces 2 amis ont des comptes facebook infectés et il y a fort à parier que ce message vise à infecter de nouveaux comptes. En plus, ce qui est plutôt bien fait et qui a certainement été rendu possible par la dernière version de facebook, c'est que le message de phishing s'affiche juste après d'anciens messages réellement échangés avec vos amis.
Le fait que l'on ne puisse plus faire confiance aux messages en provenance d'amis sur Facebook pourrait bien encore entamer la confiance que ses utilisateurs lui portent et provoquer de nouveaux départs ou des connexions plus espacées... En gros, un virus qui saperait méchamment l'activité des membres sur Facebook, et donc le nombre de pages vues, le nombre de pubs affichées et enfin le chiffre d'affaire du mastodonte.

Personnellement, c'est ce qui m'a fait quitter hotmail pour gmail et peut-être un jour Facebook pour le réseau social "made in Google"? Si c'était le cas, il faudrait quand même avouer que Google Inc a plutôt du bol avec les virus, non seulement ils sont assez bons pour que leurs logiciels en soient presque exempts, un peu comme Apple, mais en plus de cela, quand les virus attaquent leurs concurrents, ça leur ouvre de sacrées parts de marché sur des segments que l'on qualifierait presque d'inattaquables.

1 commentaire:

Enregistrer un commentaire

MAST vous donne la parole, c'est l'occasion de donner votre avis, alors profitez-en!
NB : Les messages grossiers, orduriers, injurieux, diffamatoires, spam, etc. seront directement supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...