vendredi 2 septembre 2011

C'est la rentrée, DSK est libre, Bettencourt éclabousse toujours et 2012 approche!

Il était temps de reprendre le clavier! Mais je dois avouer qu'il fut bon de passer un été un peu déconnecté de mon ordinateur. Imaginez... j'ai même passé 15 jours sans aucune connexion Internet, ce qui ne m'était pas arrivé depuis plusieurs années. À bien y réfléchir, un comble du luxe, d'autant qu'à la même période je n'ai pas regardé une seule fois les infos qui me parvenaient par bribes vagues alors que je séjournais à l'étranger dans un pays non anglophone et quelque peu coupé du monde.

Bref, j'ai ouï dire des émeutes anglaises et de leurs tenants et aboutissants, j'ai suivi de loin les évolutions de l'affaire DSK, mais d'une oreille distraite et surtout je me suis reposé et convaincu qu'on ne vivait pas plus mal que ça d'être coupé de l'actualité.

Mais comme les meilleures choses ont une fin, ne serait-ce que pour pouvoir recommencer, me voici de retour à mes pénates et à mon bureau. Alors qu'est qui me chiffonne ou me chagrine dans l'actualité?
Plein de choses! Les mauvaises habitudes reviennent au galop ;)

DSK est enfin libre de récupérer son passeport et sa liberté de circulation, même si le procès au civil lui pend toujours au nez. Combien lui aura coûté cette histoire et ce procès, l'histoire ne le dit pas, mais gageons que la réponse est chère dans un pays où si la justice ne s'achète pas, une bonne défense coûte nécessairement les yeux de la tête. Pourvu qu'on en arrive pas là en France! Tant que les avocats n'auront pas le droit de travailler uniquement aux success fees et de faire de la pub à la télé, nous aurons encore un peu de tranquilité sans craindre que l'on nous fasse un procès pour un oui ou pour non et qui risquerait, coupable ou innocent de nous mettre sur la paille.
Une chose est sure, DSK ne sera pas notre futur président, ses ambitions politiques sont rangées au placard pour longtemps, du moins pour un rôle de 1er plan. Simple dérapage conjugal exploité de main de maitresse ou complot ourdi par des ennemis, on ne le saura peut-être jamais.

Une juge dé-saisie qui accuse Sarkozy d'avoir empoché des enveloppe de liquide pour sa campagne 2007 chez Liliane "Milliard" Bettancourt provoque un raz de marée médiatique aussitôt étouffé dans l’œuf par le camp du président. Des témoins qui se rétractent ou qui contredisent les allégations qu'on leur attribue, pas de doute le climat français est nauséabond. Des amis arguent que Sarkozy ne se présentera pas en 2012. Certes il n'est pas officiellement candidat, mais j'ai du mal à croire qu'il va lâcher le grisbi aussi facilement. À voir si à la veille de se déclarer, il reste toujours aussi bas dans les sondages, la perspective d'une cuisante défaite annoncée pourrait peut-être réfréner ses ardeurs électorales. Je n'y crois pas trop, mais on va dire que je croise les doigts quand même pour ne pas être obligé de voter Hollande (le moins pire de tous).
Car si Sarko ne se présente pas, qui à droite bénéficie d'une légitimité suffisante et d'un embryon de chances d'être élu? Pas grand monde! Juppé à la rigueur (expression qui lui colle comme un gant), Borloo disparu du PAF? Fillon le pas totalement fidèle? Ou un des seconds rôles du gouvernement au garde à vous derrière la ligne présidentielle qui ne bénéficierait donc d'aucune crédibilité supplémentaire? Coppé, Barouin (je blague), Guéant (aussi)...
Bref à mon humble avis, les perspectives pour 2012 ne sont ni bonnes ni excitantes ni rassurantes pour l'avenir de notre beau pays.

Une mention spéciale pour la polémique de l'EPR dont les travaux n'auraient pas été fait dans les règles de l'art et qui surtout présentent de potentiels risques pour la future exploitation de cette centrale nucléaire.

L'Autorité de sûreté nucléaire a épinglé EDF sur les méthodes de construction du futur EPR de Flamanville. Polémique balayé du revers de la main par un ministre, comme la mouche du coche, au prétexte qu'on ne peut pas juger d'une construction avant qu'elle soit achevée! Honte à lui d'avancer une telle parade quand n'importe quel architecte vous dira que sur de mauvaises fondations, on ne bâtit rien de solide! Mais bon l'EPR est construit par Martin Bouygues, un bon copain de notre président...


Et bonne rentrée à tous!

1 commentaire:

Enregistrer un commentaire

MAST vous donne la parole, c'est l'occasion de donner votre avis, alors profitez-en!
NB : Les messages grossiers, orduriers, injurieux, diffamatoires, spam, etc. seront directement supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...