dimanche 16 octobre 2011

Autopsie d'une rhétorique et d'une manière d'imposer son point de vue sans se soucier de la vérité : La fallacieuse argumentation de l'UMP contre la dépénalisation du cannabis



C'est un tract UMP, ou plus exactement une fiche pour contrecarrer les pros cannabis, que j'ai découvert grâce à rue 89 et qui me fournit la matière fumeuse de cet article. Voici les arguments de l'UMP pour refuser la dépénalisation ou pire, la légalisation du cannabis.

1° Et on attaque avec l'accroche :
"En voulant dépénaliser le cannabis, les socialistes sont prêts à sacrifier la santé et la sécurité publique"
Même si la question en fait pas le consensus à droite, c'est bel et bien la gauche qui est accusée, n'ayons pas peur des mots de sacrifier la santé publique et la paix sociale. Ouch! Le cannabis est le fléau suprême dont souffre notre monde en crise.

"SUR LE PSYCHISME
- Troubles affectifs
- Troubles de la mémoire
- Difficultés d’apprentissage - Crises de panique
- État schizophrénique
- Dépendance..."
Et tout ça en fumant un seul joint? Quid des quantités ou d'une quelconque mentions indiquant que ces maux ne concernent pas forcément 100% des consommateurs mais plutôt des exceptions?

"SUR LE SYSTÈME IMMUNITAIRE
- Diminution de la production d’anticorps. "

Un peu comme le tabac et l'alcool, ces fantastiques mannes financières pour l'état grâce aux taxes spéciales sur ces produits.

"SUR LES POUMONS
- Un joint contient 50 à 70% d’agents cancérigènes de plus qu’une cigarette. "

On se demande comment le fait de rajouter un seul ingrédient, rappelons que le cannabis n'est pas comme le hashisch susceptible d'être coupé, peut ajouter 50 à 70% d'agents cancérigènes en plus d'une cigarette?

"SUR LE SYSTÈME HORMONAL
- Stérilité temporaire."
Voilà un argument simple et définitif qui demande à être démontré en l'état. Personnellement, je connais quelques fumeurs modérés de joints qui pourraient contredire cet argument.

4° "Cela n’entraînerait pas la fin des trafics mais augmenterait l’insécurité :
Financement des organisations mafieuses et criminelles"
C'est précisément tout le contraire, dépénaliser ou légaliser priverait ces organisations d'une manne financière énorme et permettrait aux forces de l'ordre de concentrer leur action sur des drogues plus dangereuses.

"Développement du marché noir"
Certes un marché noir pourrait se développer mais en aucun cas à la dimension de l'actuel trafic.

"Banaliser le cannabis, c’est repousser les barrières de l’interdit vers des drogues beaucoup plus dures"
On sait depuis longtemps que cet amalgame est douteux voir infondé et qu'il pourrait s'appliquer à de nombreux autres facteurs, dont bien évidemment les drogues légales (médicaments, tabac, alcool...)
Or cette théorie de l'escalade est contredite par les statistiques, très peu de consommateurs de cannabis sont passés aux drogues dures.

"50% des jeunes de 17 ans qui ne consomment pas de cannabis déclarent ne pas le faire en raison de l'interdit qui pèse sur ce produit (Enquête ESCAPAD 2009)."
Là c'est rue89 qui cloue au pilori l'argument, révélant qu'aucune étude n'a été publiée en 2009 et que la dernière étude datant de 2008 ne donnait pas un chiffre de 50% mais de 39%. Sachant qu'il y a certainement dans le lot des fumeurs inavoués...

"Pour concurrencer le cannabis classique, à bas taux de THC, les trafiquants répliqueront en inondant le marché avec du cannabis plus chargé"
Cannabis classique à bas taux de THC? Effectivement si on se met à commercialiser du chanvre alimentaire ou vestimentaire, les consommateurs chercheront peut-être un produit avec une substance active. Mais les 4,5° d'alcool contenu en moyenne dans une bière n'ont jamais permis de booster les ventes de bières plus fortes. Combien de buveurs de "8.6" pour un amateur de bières classiques?

5° "MAIS SURTOUT -> Tous les pays qui sont allés sur la voie de la dépénalisation font marche arrière :"
Mais surtout -> l'argument le plus important? En gros à l'UMP ont n'imite pas les autres sauf quand ça nous arrange... et pourtant :

"Le Royaume-Uni a reclassé le cannabis parmi les drogues dangereuses."
En catégorie B, sachant que les drogues dures sont en catégorie A

"Aux Pays-bas, l’accès aux coffee-shops sera bientôt réservé aux résidents nationaux." ... Et aux résidants des pays d'Europe, oubliés dans ce tract, où le cannabis est légal ou dépénalisé.
Si c'était vraiment dangereux et un problème de sécurité et de santé publique, ce pays, tolérant de longue date, et qui bénéficie d'un véritable retour d'expérience en la matière, aurait interdit la consommation de cannabis à ses nationaux. 
Là, il ne fait que céder aux pressions de la France et de l'Allemagne qui voient d'un mauvais oeil que leurs compatriotes aillent se fournir en Hollande et à quelques pressions intérieures qui déplorent ce tourisme déviant.

"L’Espagne a « repénalisé » le cannabis après avoir constaté une explosion de 774% des overdoses et un effet d’entraînement vers les drogues dures".
L'argument le plus moche où l'on amalgame sans complexe des pommes et des bananes. Vous avez déjà entendu parler d'une overdose au cannabis?

6° Et on termine en reprenant les positions des candidats à la primaire socialiste que l'on fustige pour :
- François Hollande : Émettre l'idée de s'en remettre à la décision d'une concertation européenne
- Jean-Michel Baylet : Proposer de rendre le cannabis thérapeutique accessible de manière réglementée en pharmacie. Ce qui se fait dans de plus en plus de pays et notamment en Californie.
- Martine Aubry : D'avoir changé d'avis sur la question

Pas de doute, ces 3 positions démontrent bien le risque que fait peser le PS sur l'avenir de la France!? 

>>> Lien vers l'article de rue 89


2 commentaires:

STOMP 999 a dit…

Qu'est ce qui gène la droite sur la question du Cannabis? Enfin je voudrais comprendre pourquoi sur ce sujet qui n'est pas vraiment politique, la droite et la gauche ne sont pas d'accord. Si quelqu'un peut m'expliquer, merci d'avance.

Anonyme a dit…

Mais ma bonne dame, ce qui gêne l'UMP sur la question du cannabis et qui le pousse à adopter une attitude ferme parfois débile et souvent demago, c'est l'opinion de ses électeurs qui sont ultra conservateurs sur la question des drogues douces... Ceux la même qui les ont fait interdire il y a 30 ans

Enregistrer un commentaire

MAST vous donne la parole, c'est l'occasion de donner votre avis, alors profitez-en!
NB : Les messages grossiers, orduriers, injurieux, diffamatoires, spam, etc. seront directement supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...