mardi 31 janvier 2012

Mon avis sur l'offre Free Mobile après quelques semaines d'utilisation



Comme plusieurs centaines de milliers de français, je me suis jeté sur le nouveau forfait révolutionnaire proposé par Free Mobile. Moins de 20€ par mois pour un tout illimité avec 3Go de fair use, on ne va pas s'en priver!

Alors est-ce que cette offre est trop belle pour être vraie? Est-ce que tous les abonnés Free ont des difficultés avec leur nouvel opérateur? Est-ce que toutes les promesses de Free sont tenues? Où sont les zones d'ombre de l'abonnement Free? Je vais vous apporter toutes les réponses afin que vous puissiez en toute connaissance de cause changer d'opérateur pour Free Mobile ou rester où vous êtes.

Si certains abonnés ont eu du mal à s'inscrire, pour moi tout s'est passé comme sur des roulettes ou presque. Inscription en ligne sur le site le lendemain du lancement. Réception de la sim sous 5 jours, activation en quelques minutes. Désimlockage un peu pénible à mettre en place mais ce n'est pas la faute de Free.

Pour ce qui est du réseau, tout marche impeccablement bien, pas d'effet d'itinérance ni de perte inopportune de communication. Partage de connexion 3G ou wifi extrêmement simple à mettre en place également, ce qui va faire les beaux jours de tous les possesseurs d'Ipad sans 3G.

Les bémols de l'offre Free Mobile :
Pour l'instant, j'en voie 2...
1° Free ne propose pas la messagerie visuelle, à laquelle les possesseurs d'iPhone sont pourtant très habitués, et je dois avouer que quand on a goûté à la simplicité et à la convivialité d'utilisation de cette messagerie, où l'on écoute directement le message qui nous intéresse, le retour à la bonne vieille messagerie des familles est un peu dur.
2° Lors de mon inscription, j'ai demandé le portage de mon ancien numéro (qui permet en outre de résilier son ancien contrat sans rien avoir à faire) mais Free Mobile n'en a pas gardé trace. J'ai du les appeler pour en avoir la confirmation... J'aurais soit-disant fait un "retour" sur l'interface Web et ma commande aurait été corrompue... Bien pratique comme excuse pendant une période où l'on sait que la portabilité des numéros ne se fait pas comme sur des roulettes.
La mauvaise nouvelle, c'est que le conseiller ne pouvait rien faire par téléphone et que la procédure de demande de portage n'a pas encore été implémentée sur l'interface client Free Mobile, et tant que ce n'est pas fait, je vais me retrouver avec 2 forfaits pour ne pas perdre mon numéro.
La bonne nouvelle, c'est que j'ai pu passer directement d'un abonnement hors de prix Orange à une formule "honnête" proposée par Sosh en un seul coup de fil à mon service client.

Bref, hormis ces 2 bémols, dont le plus gênant est sans conteste l'absence de messagerie visuelle chez Free Mobile, l'offre proposée par Free est vraiment la plus intéressante du marché et je pense que les autres opérateurs n'auront d'autre solution que de bouger de leurs positions. Ils ne s'aligneront certainement pas tout de suite, mais ils y viendront comme pour l'abonnement Internet à domicile.

dimanche 29 janvier 2012

Coup de gueule contre la télé HD : Haute définition, au revoir la magie du cinéma



Ceux qui lisent ce blog souvent le savent, je suis plutôt "fana" de nouvelles technologies et quand mes finances me le permettent un early adopter. Pourtant pour l'instant, je n'ai pas encore craqué pour cette nouvelle génération d'écrans plats (lcd plasma ou led) haute définition.

Pourquoi? Parce que la haute définition est sans pitié pour l'esthétique de l'image avec l'ultra réalisme apportée par la haute résolution, ultra réalisme peu compatible à mon sens avec la magie du cinéma.
Personnellement quand je regarde un film en HD chez des amis, j'ai l'impression que le film a été tourné avec feu mon camescope. Sans parler de nos plus belles héroïnes, dont la précision des pixels révèlent la moindre imperfection de peau ou de carnation, les maquillages outranciers, les boutons, les poils disgracieux... comme un incroyable "tue-l'amour" cinématographique.

À mon avis, la haute définition dans l'image est une catastrophe esthétique, qui donne au meilleur film des allures de vidéo pour karaoké, les paroles défilantes en moins. Bref vous le comprenez, je ne suis pas un fana de la télé HD, sauf bien sur pour des films d'animation ou de l'image de synthèse. Mais pour un bon vieux film, je crois que la HD est beaucoup plus nuisible que l'a été, selon certains puristes, l'arrivée du support CD pour nos défunts 33 tours et leur crin-crin si authentique.

Et vous, qu'en pensez-vous, suis-je vraiment le seul à trouver que la télé HD gâche le travail de la lumière et donne l'impression que les films récents ont été tournés avec de vulgaires camescopes amateurs? Avez-vous opté pour une télé HD 3D? En êtes-vous vraiment satisfait ou avez-vous l'impression d'avoir cédé à un diktat marketing?

lundi 23 janvier 2012

Comment désimlocker son mobile Orange, de la théorie à la pratique



Ciao Orange, Hello Free Mobile!
Une petite phrase très simple à prononcer mais peut-être plus difficile à mettre en oeuvre qu'il pourrait y paraitre. Pour pouvoir "passer à l'ennemi", il faut s'inscrire sur le site de Free Mobile et donner son numéro RIO qui permettra le portage du numéro.

En partant du principe que vous n'êtes plus lié à Orange par une période d'engagement, jusque là rien de très compliqué :
- il suffit d'appeler le 3179 pour obtenir le précieux numéro RIO.
- de le reporter sur le site de Free mobile et de donner ses coordonnées bancaires.
- Après réception d'un email de validation de l'inscription, Free envoie, sous dizaine environ, la nouvelle carte SIM, prête à être activée.

La carte SIM Free est compatible avec tous les téléphones comme elle peut être découpée au format SIM ou micro SIM. Il suffit donc de l'installer dans le mobile et de procéder à son activation chez Free.
Là aussi la procédure est facile à suivre et ne prend que 2 minutes.
À ce stade, on pourrait croire qu'on en a terminé et que l'on va enfin pouvoir utiliser son nouvel abonnement de téléphonie mobile Free, sauf que bien souvent, on a la mauvaise surprise de découvrir l'indication "réseau indisponible" sur son téléphone.

La raison de ce problème de connexion au réseau de l'opérateur est simple et ne vient pas de Free : La plupart de nos mobiles étaient jusque là achetés via des packs Opérateurs et, ce que tout le monde ne sait pas, simlockés, ce qui signifie qu'ils ne sont utilisables qu'avec une SIM de l'opérateur qui nous l'a vendu.

Heureusement le déblocage du mobile ou désimlockage peut être fait assez facilement dans la théorie.
il convient de considérer 2 cas de figures :

1° Le portable bloqué Orange a été acheté il y a plus de 3 mois : (mon cas de figure)
Il suffit d'appeler Orange au 740 et de dire "désimlockage"
On est ensuite invité à taper # et l'on reçoit très vite un SMS qui nous promet un désimlockage gratuit en 4 étapes.
On donne son email, dans le SMS suivant le numéro IMEI du téléphone (qui s'obtient en tapant *#06# sur le composeur) et on reçoit une confirmation nous annonçant que d'ici 15 minutes la demande sera traitée. Sauf que 3 heures et 2 tentatives plus tard, je n'ai toujours pas reçu le 4e SMS.
Et donc je ne peux toujours pas utiliser ma ligne Free sur mon iPhone.
Pourquoi? je n'en ai pas la moindre idée! peut-être les serveurs d'Orange sont embouteillés de demandes de désimlockage par des personnes qui veulent également abandonner l'opérateur historique? Peut-être qu'Orange l'a "mauvaise" et veut ralentir l'hémorragie?
Toujours est-il que si je n'ai pas reçu ce satané SMS d'ici à ce soir, je vais changer de stratégie et opter pour le 2e cas de figure.

2° Le portable a été acheté il y a moins de 3 mois :
Dans ce cas, il faut procéder à un jailbreak de l'iPhone puis à son désimlockage.
Et là encore dans la théorie c'est très simple, et ça l'était réellement avec les versions précédentes de l'OS, mais dans la pratique avec des mobiles sous iOS 5.0.1, la procédure est moins souvent couronnée de succès, suite à des problèmes de reconnaissance de l'ISPW par Redsn0w ou lors de la restauration de l'iPhone avec IPSW modifié sur iTunes.

Une fois le téléphone portable désimlocké (à condition d'y arriver), vous ne devriez plus avoir de problème à vous connecter au réseau Free et à profiter du meilleur forfait mobile du marché!


----------------------
EDIT de la fin janvier : Pas vraiment des bonnes nouvelles!

Option n°1, visiblement impossible de faire débloquer son mobile avec la procédure automatisée. Du coup, je suis passé dans une boutique, où l'équipe avait bricolé une petite pancarte en urgence : "nous ne pouvons pas débloquer votre carte SIM en magasin, appelez votre service client". Vous avez compris? Dehors et ne nous faites pas ch*** avec vos problèmes de mobile!

Option n°2, j'ai réussi le jailbreak de l'iPhone 4S en os 5.0.1 avec Absinthe, mais mauvaise surprise, il n'existe pour l'instant aucune solution de désimlock pour l'iPhone 4S en iOS 5.0.1. Il reste donc 3 possibilités :

1° Attendre que la Dev Team réussisse à débloquer la sim d'un iPhone 4S en iOs 5.0.1
2° Attendre 3 mois de pouvoir faire débloquer son mobile gratuitement par Orange
3° Payer environ 70 euros pour qu'Orange débloque prématurément l'iPhone

lundi 9 janvier 2012

Marine Le Pen trahie par ses tics faciaux - La démocratie en péril?


Avec 30% d'intentions de vote mais moins de 500 signatures, Marine Le Pen se disait extrêmement inquiète pour la démocratie française, ce matin, sur le plateau de BFM TV, puis sur celui de RMC.

La candidate Front National répète, à qui veut l'entendre, qu'il existe un risque important qu'elle ne parvienne pas à obtenir les 500 signatures requises pour pouvoir se présenter à l'élection présidentielle.
La faute aux 2 partis majoritaires qui auraient passé des consignes, à la dépendance des petites communes face aux conseils régionaux et généraux, au non-anonymat des signatures...

Ceux qui me lisent depuis un certain temps savent que je suis pas un électeur du front national ni un sympathisant de ses idées, mais cet état de fait, "qu'un candidat déclaré ne puisse se présenter alors que plusieurs millions de français se disent prêts à voter pour lui", me semble totalement inacceptable et en divorce total avec les principes de notre République.

Et croyez-moi, je ne fais pas partie des 30% d'électeurs qui envisagent de confier les rênes du pays à Marine Le Pen, mais je le considérerais comme le signe fort de la confiscation de notre avenir par les mains de la classe politique dominante, droite et gauche confondues.

Maintenant si je partage l'analyse selon laquelle la candidature de Marine Le Pen diminue les chances de réélection de Nicolas Sarkozy, je ne suis pas du tout d'accord avec elle quand elle dit que, si elle n'est pas candidate, il n'a aucune chance d'être élu.
D'ailleurs Marine Le Pen ne semblait pas vraiment d'accord avec... elle-même, au moment où elle prononçait ces mots, comme en témoigne l'expression incontrôlée de son visage qui vient démentir toute conviction réelle : Elle affirme quelque chose tout en faisant non de la tête.

Je pense bien au contraire, et d'ailleurs c'est la base du message martelé par Le Pen aujourd'hui, que la droite n'a aucun intérêt à ce qu'elle soit candidate, et que c'est pour cela que les prétendues consignes auraient été passées. La meilleure chance de Sarkozy pour l'élection présidentielle de 2012, c'est de faire face à une gauche éparpillée, pas d'éparpiller les votes fidèles à la droite.

Et encore une fois ce n'est pas moi qui le dit, c'est Marine Le Pen, elle-même, en secouant la tête de gauche à droite :)

jeudi 5 janvier 2012

Payer plus cher son électricité pour conserver le nucléaire, quelle belle affaire!

Non.

Dans tous les pays, la question pouvait se poser, notamment dans le contexte post Fukushima, mais en France, le peuple ne mérite même pas qu'on lui pose de questions, car son avis, on s'en fout.
Le peuple ne sait pas grand chose et ne comprend rien aux sujets compliqués, donc son avis sur une sortie du nucléaire, on ne lui demande pas. De toutes façons, la réponse est NON!

Pourquoi?

Parce que c'est trop compliqué pour qu'on vous l'explique, mais c'est pas possible. Tous les pays peuvent le faire sauf nous. Mais nous, on est français, et si on vous dit que sortir du nucléaire est une utopie, vous allez devoir faire avec.

Qui sommes-nous?

Des politiques élus ou nommés à de hautes fonctions dans des gouvernements ou des commissions, des personnes qui finalement n'y connaissent pas grand chose, mais qui croient dur comme fer aux chiffres et aux études qu'on leur remet sur le sujet... Sans se poser la question du "qui finance les études?" ni du "à qui cela profite vraiment?" De toutes façons, même à ces hauts postes, on ne discute pas... Pas de doute les lobbys pro-nucléaires sont chez eux en France.

Le résultat?

On va conserver les centrales et en construire d'autres plus performantes, plus exportables (en croisant les doigts pour qu'il y ait encore un marché). En attendant, on va dépenser des fortunes pour réparer, remettre à nouveau, entretenir celles qui existent déjà.

Le coût?

Rien... pensez-vous... C'est les contribuables qui payent la facture pour que le nucléaire français fasse recette : On nationalise les recettes et on privatise les bénéfices, bref, c'est le business modèle idéal.

Conclusion?

On a vraiment bien fait de ne pas étudier sérieusement la piste des énergies naturelles et renouvelables : Rien à foutre de l'écologie, du dynamisme économique, de la création d'emplois, de  l'Allemagne qui s'y engage et qui va bientôt régresser à l'âge de pierre... Le nucléaire, c'est super!

mardi 3 janvier 2012

Les orphelins de l'UMP, la bombe à retardement de l'élection présidentielle 2012?



Il était une fois un petit garçon de bonne famille qui avait grandi dans le respect du Gaullisme, d'une conception libérale de l'économie non départie d'une conscience sociale. Ce jeune homme avait grandi sous Giscard et Mitterrand, il avait accordé ses premiers suffrages à Chirac et en 2005, il votait encore Sarkozy même si sa confiance envers la droite était largement écornée.

Il n'avait jamais été sarkoziste et les 5 ans de règne du petit Napoléon des années 2000 ne l'ont pas seulement dégoûté du personnage, mais écoeuré d'une droite sans envergure, autre que financière (à de trop rare exceptions).

Aujourd'hui en 2012, il se sent orphelin d'un parti, voir d'un bord politique. Une sorte de passager clandestin, d'autant plus inquiet que le navire France doit faire face à des enjeux majeurs pour son avenir et que sans un vrai capitaine, nous allons au naufrage sur les esquifs de la finance internationale.

Le problème, à son sens, c'est qu'il n'est pas le seul dans cette galère, qu'il y a des centaines de milliers de français qui sont déçus par le Président et SON parti, puisque l'UMP n'a plus aucune indépendance, qu'il n'est que la prolongation de Sarkozy. Des orphelins qui ne voteront pas pour un parti mort et à enterrer, et encore moins pour un candidat dont ils ne voulaient pas vraiment en 2007, et dont ils se défient maintenant totalement.

Le drame, c'est que ces orphelins de l'UMP sont majeurs et vaccinés, qu'ils ne sont plus adoptables et que s'ils ne sont plus UMP, qu'ils ne sont pas non plus PS ni FN, ils restent de vrais démocrates qui iront voter quoi qu'il en coûte.

Si Sarkozy se présente, c'est qu'il aura fait le pari qu'en désespoir de cause, ces électeurs pourraient revoter pour lui et lui donner 5 ans de plus pour détruire profondément l'idée d'une "FRANCE" que des dizaines de générations ont mis à bâtir et à façonner.

Malheureusement pour nous, je ne pense pas que le vote de ces électeurs soit aussi prévisible que cela et je pense que l'éparpillement d'autant de voix traditionnellement UMP peut réserver de très mauvaises surprises pour l'élection à venir, et que le grand perdant ne sera pas, Nicolas Sarkozy n'en déplaise à ceux qui le souhaitent, mais la France elle-même, notre pays, notre avenir et celui de nos enfants.


lundi 2 janvier 2012

Présidentielle 2012, M-5, ça va cogner pour le meilleur et pour le pire!



Qui sera le meilleur en 2012? Qui deviendra Calife à la place du Calife? Dans 5 mois, les français iront aux urnes pour "choisir" leur nouveau président de la République : L'homme ou la femme "providentiel/le" qui pourra juguler les effets de la crise mondiale, sortir la France de l'ornière de la stagnation, relancer l'emploi et le pouvoir d'achat.

Une bien lourde tache qu'il serait totalement utopique d'imaginer réglée comme par un coup de baguette magique par l'un ou l'autre des candidats sitôt élu. La sortie de crise sera d'autant plus longue et difficile, qu'elle ne repose pas uniquement sur la politique et l'économie, mais bel et bien sur un nécessaire changement de mentalité des français.

Les français devront donc miser sur le bon cheval en 2012 et s'engager à ses côtés... au lieu de rester les bras croisés à attendre que cela tombe, comme ils ont l'habitude de le faire. Nous allons donc devoir apprendre ou plutôt réapprendre le patriotisme, dans sa version pacifique et économique.

Bref, ce n'est pas le président, quel qu'il soit, qui pourra changer à lui tout seul l'avenir des français. Si notre participation et nos efforts sont requis, le président devra aussi être bien entouré par une équipe COMPÉTENTE. Et c'est pour le moment le plus gros défaut des nombreux candidats, à commencer par l'actuel président, le Louis XIV de la Ve République, qui a voulu nous faire croire qu'il était omnipotent et dont la plupart des ministres manquent totalement d'envergure voir de compétence pour ne pas lui faire ombrage.

Point faible chez Marine Le Pen également , qu'on a grand peine à imaginer formant un gouvernement complet avec ses seuls cadres, qui à l'instar des écologistes, sont moins pertinents et légitimes sortis de leur domaine de prédilection.

Hollande et de Villepin s'en sortent mieux grâce à des seconds couteaux plus convaincants et mieux qualifiés, je pense notamment à Michel Sapin pour le candidat PS dont les idées sont souvent pertinentes, comme sa proposition de taxer différemment les très grandes entreprises et les petites PME qui payent actuellement et respectivement, 10% et 30% d'impôt, voir 0 impôt pour les 2 plus grandes entreprises françaises, ou encore, cette proposition de taxer plus sévèrement les CDDs qui génèrent plus de chômage que les CDIs.

Bref le prochain président et son équipe devront faire preuve de compétence, de discernement, de probité, d'exemplarité, d'abnégation, autant de qualités auxquelles nous ne sommes pas vraiment habitués. En gros, c'est pas gagné!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...