vendredi 7 septembre 2012

Coup de gueule: Mode de calcul des droits CAF, aberrant!

Jusqu'en 2007, la CAF calculait les droits des familles sur l'année N-1 au mois de juillet, autrement dit, en juillet 2012, elle aurait pris en compte nos revenus 2011 pour calculer nos droits à compter de la rentrée de septembre 2012. Mais ça c'était avant, maintenant la CAF se base sur les revenus de 2010 pour calculer nos droits 2012 et ne les mettra à jour qu'en janvier 2013.

Aussi je trouve ce mode de calcul non seulement aberrant mais surtout très injuste, et je vous propose 2 exemples pour vous en faire la démonstration.

Exemple 1 : Paul et Virginie ont 2 enfants et Paul perd son emploi en janvier 2011.
Paul n'a pas droit au chomage pour x raisons (son entreprise a fait faillite par exemple), le couple perd donc 50% de ses revenus. Pourtant jusqu'en janvier 2013, leurs droits et indemnisations resteront inchangés alors qu'ils sont potentiellement dans une situation très difficile financièrement. Si leurs enfants sont en crèche, le taux journalier reste en plus inchangé, les obligeant ainsi à payer le prix fort pour la crèche ou la nounou. Si une naissance survient pendant cette période, ils n'ont même pas le droit à la prime de naissance alors que leurs revenus réels sont dans le barème.

Exemple 2 : Marc et Sophie sont au chômage en 2010 et trouvent un travail en janvier 2011.
À l'inverse de Paul et Virginie, pour eux, c'est le bonheur! Jusqu'en janvier 2013, ils vont bénéficier des meilleurs barèmes de la CAF, paje maximum, taux journalier minimum, alors que leurs revenus ont considérablement progressé.

Bref, je me demande vraiment ce qui est passé par la tête des autorités administratives au moment où ils ont modifié le mode de calcul et dénaturé le principe de solidarité et de soutien aux familles en difficulté, qui est pourtant au coeur de la mission des caisses d'allocations familiales.

Si quelqu'un peut m'aider à comprendre la logique que je ne perçois pas, n'hésitez pas!

4 commentaires:

Anonyme a dit…

la logique, c'est de faire des économies à tout prix, quitte à totalement dévoyer la mission de service public!

Anonyme a dit…

Pourtant si on suit la logique des exemples présentés dans cet article, j'aurais plutôt tendance à penser que c'est au contraire plus couteux pour les finances publiques!?

Paul (16) a dit…

Moi je suis dans le cas n°1 et je peux vous dire que c'est vraiment incompréhensible et pas facile à vivre. En gros, on continue à nous traiter comme des gens qui gagnent bien leur vie, alors que nos ressources sont presque divisée par 3!

Johan a dit…

C'est vrai que c'est aberrant. Ça ne permet pas à l'état de faire d'économie, c'est simplement injuste et inefficace.
La prise en compte des changements de situations est beaucoup trop tardive (alors que pour les allocations logement par exemple, c'est quasi immédiat). Je serais intéressé par connaître la position de la CAF à ce sujet

Enregistrer un commentaire

MAST vous donne la parole, c'est l'occasion de donner votre avis, alors profitez-en!
NB : Les messages grossiers, orduriers, injurieux, diffamatoires, spam, etc. seront directement supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...