mercredi 3 octobre 2012

Affaire Karabatic et "maltraitement" de l'information

Les médias ne parlent plus que de ça : Des joueurs de handball de Montpellier auraient manipulé l'issue de la rencontre qui opposait leur club à celui de Cesson, afin de permettre à leurs amis et ceux qui étaient dans la confidence, d'engranger de substantiels gains en pariant contre leur équipe, déjà assurée, quelque soit l'issue du match, de remporter le championnat. L'affaire fait grand bruit car Montpellier est l'équipe des frères Karabatic, et notamment de Nikola, le sportif français le plus en vue du moment avec son double titre olympique, son titre de Champion d'Europe et de Champion du Monde.

Je ne rentrerai pas dans la question de la culpabilité des frères Karabatic car c'est à la justice de trancher, ce qui me dérange dans cet événement, c'est encore une fois le traitement que les médias, dans leur grande majorité, ont réservé à l'affaire: Les champions sont dès leur garde à vue mis au pilori par la presse et la télévision et accusé de tout et de n'importe quoi. On parle et on titre "La chute, le cataclysme, la catastrophe, la triche, etc." et l'on présente instantanément les frères Karabatic comme des coupables en anticipant même leur avenir forcément sombre.

Or alors même qu'ils ont été mis en examen, ils restent cependant innocents tant que la justice n'a pas prouvé leur implication et leur culpabilité. Plus grave, les 2 frères sont quasiment les seuls pointés du doigt, même si les médias relèvent qu'ils ne sont pas les seuls à être entendus dans cette affaire. Pourtant on ne parle plus que d'eux, voir que de Nikola, qui était, hier encore, porté aux nues par ces mêmes organes de presse.

En gros, mon coup de gueule s'adresse aux médias qui font pire que le pire des procureurs, en instruisant médiatiquement à charge cette affaire et en focalisant l'attention de leur audience sur les 2 seules têtes d'affiche de cette affaire. Mais où est donc passé le journalisme? L'investigation? Les médias se font au mieux le porte-parole du procureur dont les déclarations ont été particulièrement assassines. Et les médias, sauf quelques titres comme le Point, de passer en boucle, à l'instar de BFM TV, une information sibylline et racoleuse  là où leur audience ne connait rien des tenants et des aboutissants de l'affaire.

En effet, rare sont les médias qui font l'effort de rappeler en quoi consiste cette affaire, au-delà des paris truqués et des noms des frères Karabatic, et à donner tous les éléments* à leur audience afin de lui permettre de se faire sa propre opinion. Nous sommes entré dans l'ère où les médias nous dictent les infos, résumées à un gros titres et 3 phrases d'habillage, une ère où leurs lecteurs ou spectateurs ne doivent plus réfléchir mais prendre comme argent comptant ce qu'on leur affirme.



* quelques exemples : Les frères ne jouaient pas le match, le nom de l'instigateur, la façon dont la Française des Jeux a identifié la fraude potentielle, la situation et le contexte de l'équipe au moment du match, ie privée de ses 5 meilleurs joueurs et peut-être trop en confiance malgré une défaite précédente...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

MAST vous donne la parole, c'est l'occasion de donner votre avis, alors profitez-en!
NB : Les messages grossiers, orduriers, injurieux, diffamatoires, spam, etc. seront directement supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...