dimanche 23 juin 2013

EASYJET : la "low"experience!




Dans le monde du lowcost, en constant développement, Easyjet fut un des précurseurs. Le low cost ne s’improvise pas. C’est tout un art ! En effet, le « low » ne concerne pas seulement le « cost » ! Easyjet l’a bien compris !

 D’abord, il faut embaucher du « low » personnel, de "low stewarts" et de "low hôtesses".
Au choix (que vous n’avez pas…), vous serez accompagné tout au long de votre vol par un artiste déchu ou par une hôtesse-qui-ne-fait-pas-rêver. Le premier vous expliquera les consignes de sécurité en mode « one man show » avec mimiques et chorégraphie. Je fus sa seule fan !  La deuxième, dans un genre bien moins sympathique peut tout à fait s’exclamer lors d’une petite altercation avec un passager : « Putain ça me saoule !! ». Propos parfois accompagnés d’un lancer de beignet !

Néanmoins, ces low stewarts et hôtesses sont de high vendeurs !!! Le très conventionnel « Madame, désirez vous un thé ou un café ? Des gâteaux sucrés ou salés vous feraient plaisir ? » s’est vu transformé en un percutant : « Madame, avez-vous gouté nos excellents capuccino qui ne coûtent aujourd’hui que 4€50 ? Si vous prenez un beignet également, je vous fais le package à 6€ à peine !! Cette offre expirera à l’atterrissage, décidez-vous très vite !! »

Le low service s’étend au-delà du low personnel ! D’un vol à l’autre, l’incohérence s’installe insidieusement… Dans la file d’attente d’Easyjet, je m’efforce ce jour là de faire rentrer mon gros sac à main dans ma petite valise offrant aux passagers le spectacle désolant de mon rangement désorganisé de sous-vêtements ! Je suis bien entendu mise à l’écart de la file pendant l’exercice, telle une passagère non grata ! Jurant qu’on ne m’y reprendrait plus, je procède au tri chez moi quand mon prochain vol Easyjet fut venu. Mon sac ayant bénéficié d’une place privilégiée dans ma valise, je pars sereine à l’aéroport. Là, la compagnie décide de réquisitionner les bagages des derniers passagers pour les envoyer …en soute !!! Et c’est reparti : sortie de file, ouverture de valise, chute de sous-vêtements…Et oui, pas facile de prévoir le nombre de bagages à caser dans leur avion ! Ce n’est pas comme si tous les passagers l’avaient signalé à l’enregistrement !

Bref, le low cost c’est moins cher, comme son nom l’indique mais il faut faire preuve d’une grande flexibilité, accepter le low service et les high contraintes !
Bon vol ! Et pour info Ryanair : même galère! ;)

2 commentaires:

Enregistrer un commentaire

MAST vous donne la parole, c'est l'occasion de donner votre avis, alors profitez-en!
NB : Les messages grossiers, orduriers, injurieux, diffamatoires, spam, etc. seront directement supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...