mardi 25 novembre 2014

Et Sarkozy glissait toujours plus à droite de la droite, clientélisme ou homophobie déclarée?



Lors de son dernier meeting à Paris, Nicolas Sarkozy a jeté un pavé dans la mare en évoquant de lui-même une ré-écriture profonde, comprenez totale, de la loi Taubira. Puis les militants de l'association Sens Commun ont commencé à scander "abrogation" et Sarkozy a cédé à la pression populaire (limitée fort heureusement à ses sympathisants présents dans la salle) en leur laissant entrevoir une abrogation totale du mariage pour tous et de l'adoption par des couples homosexuels.

Ce qui me choque, à défaut de me surprendre c'est :
- qu'un homme qui clamait n'avoir jamais cédé à la pression de la rue, puisse modifier son discours et ses engagements pour faire vibrer une salle de supporters déjà acquis. Ce n'est définitivement pas la posture d'un chef et d'un leader, encore moins celle d'un président de la république.
- que Sarkozy nous déclare ouvertement que s'il est élu en 2017, il n'en fera (encore) qu'à sa tête pour satisfaire ses intérêts électoraux, son égo, son tempérament clientéliste et la pression de l'aile radicale de l'UMP, quitte à abroger une loi votée démocratiquement et qui fédère plus de 65% des français.

Ce qui me fait plaisir en revanche, c'est que près de 75% des français et 56% des sympathisants UMP se déclarent ouvertement contre l'abrogation de la loi Taubira, infligeant un camouflet évident au candidat Sarkozy.

Avec le meeting de Bordeaux où l'ex-président a laissé Alain Juppé se faire huer par ses fidèles alors qu'il prône le rassemblement, Sarkozy ne semble pas en être à un paradoxe près.

On notera en revanche que Sarkozy n'a pas évoqué les conclusions des experts dans l'affaire du financement de sa campagne par Mouammar Kadhafi et la dictature lybienne, alors que celles-ci sont sans appel : le document est bien authentique et atteste du versement de 50 millions d'euro par la junte au profit du candidat Sarkozy. L'ex-président qui a jusque ici nié toute l'affaire en bloc et accusé la terre entière de conspirer pour souiller sa réputation aurait mieux fait de s'exprimer sur le sujet plutôt que de faire cette sortie maladroite, qui aura néanmoins eu le mérite de permettre à ses challengers pour l'investiture UMP en 2017 de le torpiller dans leurs commentaires.

Alors clientélisme ou homophobie, je dirais les deux mon Capitaine. On en peut pas tenir de tels propos, même pour satisfaire  une salle de meeting, à l'instar d'un français moyen, qui pour faire rire ses amis bas du front, lancerait une blague vaseuse sur les "pédés" sans être quelque part homophobe.

Mais ce qui me chiffonne le plus, c'est que dans un pays comme le notre, censé être civilisé, moderne, progressiste, patrie des droits de l'homme, du politiquement correct, etc., c'est qu'il y ait encore suffisamment de personnes prêtes à lui accorder leurs suffrages et leur confiance, au point que ce personnage ait encore l'intention et la possibilité de se présenter! Il faut croire que certains au parti lui doivent bien ça, pour quelles raisons, je l'ignore et je doute sincèrement qu'il leur ait fait un chèque de 50 millions.

--------------------------------

La question du jour : (à débattre dans les commentaires)

Qu'elle pouvait bien être la contrepartie négociée avec Kadhafi en échange de 50 millions d'euro?
- Une non-intervention ou un non-interventionnisme français sur la question lybienne? Auquel cas, voilà encore une promesse, qui plus est un contrat, que Sarkozy n'aura pas honoré.
- Une vente d'armes?
- Une vente ou un transfert de technologies militaires, industrielles voir nucléaires?

4 commentaires:

Enregistrer un commentaire

MAST vous donne la parole, c'est l'occasion de donner votre avis, alors profitez-en!
NB : Les messages grossiers, orduriers, injurieux, diffamatoires, spam, etc. seront directement supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...