Coup de gueule : Swatch, des montres dont la qualité semble décliner à vue d'oeil!


Swatch! Un mot magique qui me rappelle mes premières montres et notamment la fameuse montre squelette, au boitier transparent qui laissait apparaître le mécanisme swatch, ce qui était jusque là réservé aux fleurons de l'industrie horlogère, et que nous possédions presque tous à l'époque (la swatch, pas la Rolex ou autre Breitling, B&M et cie :)).

Au début des années 80, la swatch est une véritable innovation :
- Une montre fun et colorée contrairement au reste des montres de l'époque (qui étaient soit classiques à mourrir, soit digitales (la révolution précédente) et uniquement disponibles en métal, or ou noir)
- Proposant de nombreux designs sympas au gré de collections annuelles
- Waterproof
- Mais surtout associée à la qualité et à la robustesse (horlogère) helvète.

La swatch était waterproof, pratique, colorée, robuste, disponible à un prix très abordable, bref c'était la première vraie montre pour faire du sport grand public, que l'on pouvait utiliser en toutes circonstances sans crainte de l'abimer : voyage, sport aquatique, en montagne...

Et en effet, à cette époque, les swatchs étaient solides et pouvaient durer au moins autant que leur pile, voir plus, comme je me souviens que des amis les remplaçaient et ont ainsi conservé leur swatch plusieurs années durant.

En geek avant l'heure que j'étais déjà à l'époque, j'avais tendance à opter pour un nouveau modèle à chaque collection, tout en gardant précieusement les anciens dans ma boite à montres. Alors oui, les aiguilles s'arrêtaient un jour de tourner faute de batterie, mais il suffisait de changer la pile pour les faire repartir.

Malheureusement il semble qu'aujourd'hui Swatch soit définitivement entré dans l'ère du jetable, paradoxe quand notre planète a plus que jamais besoin de consommation responsable et durable afin d'éviter d'épuiser ses ressources et de limiter les déchets et la pollution.

Je suis resté un grand fan de la marque qui pond chaque année des montres au design toujours attrayant dans ses désormais nombreuses lignes qui sont venues étoffer celle du modèle classique, mais je suis consterné de voir le manque de qualité et de solidité des modèles actuels, et cela quel que soit leur dénomination. Autrefois on rayait le verre, que l'on peut désormais faire repolir très facilement, malheureusement la durée de la vie de la montre ne permet pas d'en arriver là.

Sur les 3 dernières années, j'ai acheté ou l'on m'a offert pas moins d'une demie douzaine de Swatch et pas une seule n'a tenu le coup, y compris les dernières, des modèles Scuba, censée être adaptées à la plongée. Pourtant même s'il est vrai que je vis en bord de mer et que je passe de nombreuses heures dans l'eau, je ne pratique pas la plongée, au mieux le snorkeling et encore très rarement.

Voici la liste des défauts et problèmes que j'ai rencontrés avec mes dernières swatchs en 3 ans dès la première année d'utilisation :

Swatch modèles original (classique), irony et skin :
- fermoir plastique du bracelet qui casse (4 montres y compris celles de ma maman âgée de plus de 75 ans et qui ne pratique aucun sport de combat)
- remontoir ou aiguilles bloqués (3 montres)
- mécanisme bloqué

Swatch digital :
- Ecran digital qui ne réagit plus

Swatch Scuba :
- Roue crantée qui se grippe ou ne tourne plus

Et pour toutes, une durée de vie de la pile qui dépasse à peine une année, là où auparavant la pile durait quasiment 2 ans.

On se demande ainsi à juste titre si Swatch n'aurait pas délibérément poussé le curseur de l'obsolescence programmée trop loin, en commercialisant désormais des montres jetables dès la première année. Personnellement je trouve ça très dommage et en décalage total avec ce qui faisait jusqu'ici la réputation de ces sympathiques montres. Mon conseil, que j'aurais du mieux appliquer moi-même, garder précieusement la garantie de la montre lors de son achat car il y a de forte chance que vous ayez besoin de la faire fonctionner avant de vous être lassé de votre montre. Sans elle, pas de service après-vente!

Commentaires

  1. Des chrono swatch j'en ai eu plusieurs depuis 1989, la première pile dure, sur celui que je porte actuellement, 2 ans voire un peu plus. A la deuxième pile le chrono se détraque, celui que j'ai ne compte plus les minutes. Bon il fait encore montre.

    RépondreSupprimer
  2. Honteux.... Pour moi des voleurs. Montre mal conçue qui tombe en panne,réparation impossible, pas de remboursement, pas d'échange car garantie refusé... C'est beaux. Vive swatch !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

MAST vous donne la parole, c'est l'occasion de donner votre avis, alors profitez-en!
NB : Les messages grossiers, orduriers, injurieux, diffamatoires, spam, etc. seront directement supprimés.